Articles

Les Fatmas de Belgica 'n Co & Noujoum Souira

Image
 Live @ Senghor, Friday 23/03/18 - 20:30

design Damien Rocour - www.lapage.be  ORGANISÉ DANS LE CADRE DE LA PREMIÈRE ÉDITION DU FESTIVAL DES MUSIQUES MIGRANTES CONSACRÉE CETTE ANNÉE AUX FEMMES ET BAPTISÉ MUSIC MADE IN BRUXELLES, LE CONCERT DES FATMAS DE BELGICA’N CO S’OFFRE COMME UNE BELLE RENCONTRE ENTRE CHANTS TRADITIONNELS DU MAROC ET SONORITÉS OCCIDENTALES. De par le monde, la tradition orale se transmet à travers les générations. En Belgique, les femmes de la première génération de l’immigration marocaine chantaient des airs traditionnels, les répétant inlassablement afin de ne pas les oublier. En hommage à ces femmes, nous avons créé la chorale Les Fatmas de Belgica. Dirigée par la chanteuse belgo-marocaine Laïla Amezian, cette chorale amateure au nom évocateur réinterprète ces chants populaires dans la tradition polyphonique d’une chorale occidentale. Parallèlement, une collaboration avec le trompettiste Laurent Blondiau s’est développée pour offrir au projet des sonorités allian…

Noujoum Souira en concert

Image
Live @ la Chapelle de Profondsart, LimalThursday 15/03/18 - 20:00Laïla Amezian & HalfmOon asbl, en partenariat avec All 4 All asbl et les Jeunesses Musicales Wallonie-Bruxelles, ont le plaisir d'inviter pour la première fois en Belgique ce groupe venu d'Essaouira.
Les Noujoum Souira sont regroupées dans la Joum'iya Shourafa Niswiya, une association de femmes dont l'objectif est la préservation et la transmission d'un patrimoine musical immatériel, celle de la Hadhra et de la transe féminine. Elles interprètent également des chants chaabi, un répertoire populaire du Maroc. Avec la Hadhra, leur objectif est de mettre en lumière une tradition qui perdure depuis la nuit des temps, rappelant que la transe n'est pas l'apanage des hommes, mais aussi de confréries menées par des femmes. Leur musique et leurs chants spirituels mènent à la transe. Une transe féminine qu'elles pratiquent au même titre que les danses extatiques des Gnaoua, bien connus à Essaouira…